La mort de l’ Ancre

Pour anticiper les échecs de demain, il faut parfois analyser les techniques d’aujourd’hui: certaines recettes de 2008 feront les déçus (voire les pénalités) de 2009. Sur le même schéma, certaines pénalités, filtres, déclassements et contre-performances d’aujourd’hui sanctionnent les techniques d’hier. Chronique d’une mort annoncée: La Mort de l’ Ancre.

ancre du lien et ancres des backlinks

Au commencement était le Lien

Au commencement (ou presque) était le Lien Hypertexte. Et lorsque la balise keywords mourut, l’Ancre du Lien (càd le texte du lien sur lequel on clique) était déjà en vie. Les webmasters et autres référenceurs prirent rapidement conscience que Google venait de révolutionner la manière d’organiser les SERPs.

Très vite, l’Ancre se propagea et vint remplir les footers et pages partenaires, puis, un peu plus tard, envahit les menus et autres nids de liens internes.

Très logiquement, l’Annuaire, l’Echange de Lien (pudiquement appelé Partenariat), le Spam des Blogs, le Spam des Forums, les Pages et Sites Satellites, le Communiqué de Presse et l’Achat de Lien vinrent (entre autres) répondre à la demande vorace des webmasters en quête d’ancres en tout genre.

Naturellement, (sans mauvais jeu de mots), Google réagit; n’ayant pas trouvé plus pertinent que le lien, il commença par ajuster, pondérer, nettoyer et trier les différents liens. Apparurent alors des vagues de pénalisations et de déclassements, accompagnées des traditionnelles plaintes et autres gémissements de webmasters: repérage de certains réseaux d’échange de liens (webcircles), pénalisation des ventes de liens, pénalisation de certains annuaires, pénalisation de certains abus d’ancres (ce que j’ai tenté de nommer la pénalité KeyBox), etc, etc. Apparut dans la foulée le mythe de l’attribut Nofollow censé trier le bon grain de l’ivraie et très rapidement utilisé pour tout et n’importe quoi, à savoir limiter le spam des blogs et autres wiki, maîtriser du juice en interne, arnaquer le petit webmaster, créer des extensions firefox etc. Attribut qui refléta plus l’échec et l’impuissance de Google face au spamdexing que sa capacité à trier du lien mais passons.

Aujourd’hui, le Lien est évidemment toujours d’actualité: Google se base toujours et encore sur le mensonge pseudo-démocratique du 1 lien=1 vote, n’ayant rien trouvé de mieux pour le remplacer, lui et son PageRank pourtant à l’agonie et sur-patché. Et Google se base toujours et encore sur l’ancre des liens. Mais plus comme avant.

Usée et surexploitée, l’ Ancre s’affaiblit

Ce qui est donc à l’agonie, ce n’est pas le Lien en général, ni le Backlink en particulier, Google - et surtout le web - en ont trop besoin, mais c’est clairement l’Ancre du Lien, en tout cas celle du backlink. Le lien n’est pas mort, il mue, ou plutôt il mute.

Le jouet est en train de se casser, nous avons une fois de plus trop tiré sur l’élastique (bande de rapaces). C’est malin, ça marchait bien pourtant. C’est justement le problème: victime de son succès, l’Ancre semble s’être réfugiée, avec succès, quelque part en interne…

Avant de mourir définitivement?

Mais alors, on fait quoi maintenant?

D’abord, on ne panique pas, hein. La question étant plutôt: qu’est ce qui remplace(ra) l’anchor-text ? On le sent venir depuis un moment, c’est évidemment la thématique de la page faisant le lien, et plus vaguement la thématique générale du site faisant le lien. Logique, plus difficilement bricolable, et avouons que ça permet de prolonger efficacement le Grand Nettoyage.

Les ancres de type “cliquez ici“, les ancres images, les liens javascripts, les redirections, les frames, les liens en nofollow et les liens de type http://www.example.com (càd non réellement ancrés) sont clairement les liens d’aujourd’hui et de demain: d’une part Google est/sera techniquement en mesure d’analyser des liens non conventionnels (càd non durs) et d’autre part la thématique de la page va très progressivement remplacer l’ancre texte; reste à savoir quel poids gardera le texte du lien. Il s’agit donc, si ce n’est pas encore fait, d’intégrer dès à présent ce type de liens dans les structures de nos netlinkings. Reste à savoir à quelle dose, et à quelle vitesse. L’idée de base étant évidemment d’acquérir une structure de liens qui sent bon la nature et non le SEO.

Le phénomène a déjà débuté, en tout cas chez Google: cela fait un moment que l’on sait que pour que le lien exprime tout son potentiel, la thématique de la page faisant le lien est importante et doit être en rapport avec celle de la page recevant le lien. Mais l’ancre qui liait les deux pages devait être elle aussi (sur?)optimisée sur la thématique.

Ce qui est récent, c’est l’affaiblissement significatif du potentiel de l’ancre brute au profit de celui de la thématique. On peut déjà trouver quelques pages partenaires et des demandes d’échange de liens basés sur cette absence d’ancre, notamment via des liens sans ancre particulière (y compris pour des ndd ne contenant aucun mot-clé) et via l’échange d’articles contenant des ancres “innocentes”. Attention néanmoins à la thématique générale du site: créer un bel article immobilier paris sur un site de télécharger mp3 n’est peut-être pas l’idée de l’année.

L’ancre texte est morte, vive la thématique et la sémantique de l’environnement du lien.

Articles connexes

15 spams pour “La mort de l’ Ancre”

  1. Chouette un anchor text pour WebRankInfo :-) dit :

    Encore un article intéressant, merci ! Quelques remarques :

    Ca fait de nombreuses années que la thématique de la page faisant le lien et le contexte sémantique de l’ancre sont pris en compte. Je l’ai rappelé dans mon article sur le système de crawl de Google (”l’analyse du texte des liens et même du texte autour des liens (c’est utilisé pour l’analyse off page)”) : http://www.webrankinfo.com/actualites/200808-systeme-de-crawl-de-google-en-2008.htm

    On a l’impression en lisant ton article qu’il faut absolument arrêter toute optimisation de l’ancre au profit de la thématique. Enfin j’exagère, tu dis “reste à savoir à quelle dose”. Je pense qu’on peut malgré tout continuer l’optimisation des ancres à condition de cibler les backlinks venant de la même thématique et d’introduire une dose d’ancres non optimisées. Mais il y a plein de façons de le faire et c’est ça qui est passionnant dans l’optimisation du netlinking ! Je veux dire par exemple qu’il y a un juste milieu entre “cliquez ici” et “télécharger mp3″.

    Olivier

  2. Très bel article dit :

    Tout est juste, rien à jeter.
    J’ajouterais juste que Google regroupe les webmasters entre eux en reliant les liens trop cadeaux entre des sites. Ca fait finalement des sortes d’associations de webmasters.
    Le lien entre sites du webmasters (même Whois) ne sont pas vus comme vente de lien (ouf ….) mais probablement moins utilisés comme lien naturel entre domaines. De même, les liens entre associations de malfaiteurs … pardon de webmasters, sont probablement vus de la même manière, des liens de copains sans doute, pas naturels: sans aucun doute.

    PS j’aime pas les backlink

  3. MKT dit :

    Cette évolution (déjà en cours) rendra, à mon sens, le référencement plus démocratique, dans le sens ou l’avantage n’ira plus uniquement aux initiés qui savent que l’ancre du lien doit être réfléchie et “optimisée”.
    Tous les petits artisans du WWW ne seront plus lésés parce que leur site de commerce auto-installé leur met en place de beaux liens [fiche produit] sans qu’ils aient la possibilité ou les connaissances nécessaires pour le modifier en [lecteur mp3]. Le référencement naturel devient ainsi de moins en moins une histoire de “techniciens”.

  4. sweetbits comment ? dit :

    Bonne analyse,je suis assez d’accord sur le fond mais es que ca améliorera réellement les résultats des moteurs? J’en doute, les référenceurs et autres webmasters voraces vont simplement créer/acheter/racheter/générer plus de splogs et autres sites satellites moisies et au final ca sera de nouveau la même chiotte non?

  5. Les commerçants font leurs soldes libres dit :

    Il est certain que Google utilise la thématique de la page pour calculer la pertinence d’un lien. Cependant, je pense que le poids de l’ancre restera toujours aussi importante. Par contre, il y a (ou il y aura) des pénalités sur la forme de l’ancre. Les ancres du style “Télécharger mp3″ vont perdre de plus en plus de poids car elles seront considérées comme sur-optimisées par Google. Je pense que les ancres doivent être plus naturelles. J’entends par “naturelles” des ancres plus longues du type “Où télécharger de la musique mp3″ par exemple. Les ancres ayant 1 seul mot seront fortement dépréciées.

    (Ceci est un avis d’amateur novice en référencement ;)

    Kmenslow

  6. annuaire sport dit :

    Et bien à voir les commentaires ci-dessus on voit qu’il faut profiter les derniers moments.

  7. Foot dit :

    @annuaire sport : il est peut être trop tard ;-)

  8. Kid_kikounet dit :

    C’est probable qu’on se dirige vers cette nouvelle horreur faite Google.
    La recherche effrénée des liens “thématiques” de la part des webmasters voraces va nous emmener tout droit vers le web “communautariste”, chacun bien à sa place dans SA thématique, et interdiction de déborder, tout bien rangé tout propre.
    C’est déjà la croix et la bannière pour pouvoir faire des recherches “mondiales” avec leur géolocalisation forcée (au lieu d’etre en option) de mes deux. Séparons les pays, séparons les thématiques, rangeons bien tout comme il faut. Et viagra pour tout le monde !

  9. Blog photo dit :

    (zut encore un anchor text “non valide pour le futur !”)

    Article fort intéressant qui conforte l’idée de (re)venir au (référencement) naturel, avec du vrai contenu et des liens, furent-ils sur x mots ou non ou de générés telle ou telle manière, mais qui soient insérés de manière logique dans ce contenu.

    Du rédactionnel pour les internautes, en somme ;-)

    Non ?

  10. Atypicom dit :

    Halte au feu. Comme toujours on tire sur le messager avant de réfléchir.
    Merci pour ce bel article. Effectivement rien de bien nouveau, si ce n’est la confirmation de ce que l’on pressent depuis longtemps. Ce n’est qu’un pas de plus vers des SERP de meilleure qualité. Bien sur ce n’est toujours pas suffisant car de nombreuses parades seront élaborées.
    A quand la prise en compte correcte d’un site uniquement sur son contenu et non sur ses BL ?

  11. Geek et heureux dit :

    Rien de nouveau dans ce qui est dit finalement!

  12. Communiqué de presse dit :

    Article excellent. Dommage pour les bloggeurs qui parlent de tout et de n’importe quoi sur leur page, et qui affichent 10 sujets différents sur cette même page. Je pense encore qu’il faut analyser la densité et l’emplacement stratégique des mots clés dans la page et comme dit Olivier, travailler continuellement l’intitulé des backlinks.

  13. Audiofeeline dit :

    J’ai du mal à croire que l’ancre sera complètement obsolète mais très certainement dépréciée pour laisser place au contenu. Pour moi c’est déjà en marche, on l’a vu notamment avec la montée en puissance de la blogosphère qui fournit généralement de longs articles bien documentés.

  14. referencement site web dit :

    Depuis que Google existe, la pierre angulaire de son algorithme repose sur le “Backlink”, je ne crois pas que le “Backlink” deviendra obsolète dans un future prochain. Ce qui arrive, c’est que Google accorde beaucoup moins de poids aux “Backlinks” provenant de site web sémantiquement trop éloigné. Google évolue et c’est tant mieux!

  15. ranks dit :

    Après le backlink, et quand google aura un oeil sur tous les internautes de la planète, il y aura l’analyse comportementale des internautes qui entrera en jeu.